www.rugby-midipyrenees.fr   

   
   

             

                Rechercher sur le web

 
   
       
   

 Accueil Contact  Liens  Les clubs  Devenir Partenaire  Direct Live  

Saison 2014-2015 

 

L'interwiew

 

 

Facebook de www.rugby-midipyrenees.fr

 

Résultats/Class.

Coupe d'Europe

TOP 14 

PRO D2

Fédérale 1

Fédérale 2

Fédérale 3

Féminines

Honneur

Promotion Honneur

1 ère Série

2 ème Série

3 ème Série

4 ème Série

 

Tournois des six nations

 

 

 

saison 2010/2011

saison 2011/2012

saison 2012/2013

saison 2013/2014

 


Résultats et Classements des équipes de la Région Midi-Pyrénées

Mise à jour: mardi 25 Novembre 2014 à 8h

Les dernières Interview:

1:Jerome ACCORSI  2:Anne Laure FOURMONT

3:Rugby Club Launaguet

 

l'interview de la semaine:

Cette semaine c'est Gérard Miguel qui a bien voulut répondre a mes questions:

Bonjour « Dom Miguel », pourriez vous, vous présenter :

En rugby j’ai tout fait. Joueur (6 clubs) , éducateur, arbitre, collectionneur (meilleure vente collections-rugby à Drouot, expo du Centenaire du Stade TOULOUSAIN et pionnier de la première télécarte rugby privée en France), plusieurs cachets illustrés et premiers jours créés. Hier expert en collection rugby, dirigeant régional, dirigeant de club, consultant club et depuis quelques semaines j’ai des propositions d’« audit-conseil » auprès d’une agence de com (spécialité rugby)…. Autre piste….Peut-être qu’avec un associé j’opterais , finalement, vers un statut d’auto-entrepreneur pour assurer l’interface entre les clubs de rugby en recherche ou pas de partenariat et les entreprises souhaitant de la lisibilité à travers le rugby. Plusieurs clubs m’ont demandés d’expertiser leur organisation et de leur proposer des solutions…une très importante municipalité des alentours de Toulouse n’ayant pas de club de rugby m’a aussi contacté pour un audit et solution(s)… Ma page Facebook reste un moyen de communiquer de façon ludique, diffuser des idées et des infos sur plus de 4100 amis….une veille rugby…. Indépendance et franc-parler, toujours constructif mais ne citant que le global (jamais t’attaque personnelles) je puis me permettre d’exposer mes idées y compris aux plus hauts niveaux….D’autant plus que je n’ais pas d’ambition électorale. Vue l’âge c’est devenu, un peu, mon terrain de rugby….

Sur votre page Face book , il est dit que vous êtes « rugbytologue », de quoi s’agit ‘il ?

Ma page Facebook (https://www.facebook.com/gerard.miguel) ne traite que de rugby (et parfois l’actualité forte d’autres disciplines) et tente sur toutes les remarques de proposer des alternatives (sans prétention mais en sachant que le lapidaire de l’informatique amplifie et fausse l’approche) Elle essaye , toujours à travers des exemples précis, d’anticiper les problèmes, les actions, les conséquences….détection, analyse, diagnostic , traitement…prévention. Ouvert à toutes discussions constructives sur le jeu (peu) mais surtout sur la structuration (club, zone, scolaire, etc…) du rugby, le comparatif avec le modèle anglo-saxon et surtout Néo-Zélandais que je tente de superposer afin d’avancer et de faire gagner le rugby.

Que pensez-vous du rugby d’avant, et du rugby actuel ?

Si l’on parles de jeu il est différent et devrait s’optimiser au fur et à mesure que l’on trouvera ou une formule de championnat qui permettra aux équipes de se libérer et des règles correspondant aux paramètres physiques actuels. Sur le plan global outre que le rugby professionnel existe je trouves que le rugby est géré par plus pour eux que pour leur petits clubs…à partir de là on « n’avance qu’a petit pas ».

Quel est votre joueur de rugby préféré et votre club préféré ?

Même si je regarde avec une attention particulière les résultats des clubs de ma région d’origine (Le Pays d’Olmes) j’ai du mal à appréhender la notion de supporter telle qu’elle est cultivée à l’heure actuelle (tambour, chants, peintures , drapeaux et objets dérivés, inconditionnalité). Je suis contre la « starisation » donc je n’aurais jamais de joueur préféré mais au niveau des clubs professionnels j’en citerais deux –Oyonnax et Bourgoin (hier et j’espère demain)- le premier pour sa ressemblance en état d’esprit avec le rugby dit de « nationale d’antan » et le second car c’est le club formateur et intelligent….l’absolu qualité-démographie- niveau étant Tyrosse….ma période la plus regrettée : l’épopée des années 70-80 du Stade Lavelanétien. Un de mes regrêts : ne pas avoir lu sur un bouclier national le nom de mon village et notamment lors du parcours du Rugby Club Cathare.

Que pensez-vous du rugby féminin et de son développement ?

Le rugby féminin est un « plus » mais il semble sous-estimé par la FFR …. Cette dernière devrait obliger les clubs pros et de fédérales à avoir (comme elle l’exige des minimas cadet et junior) une formation féminine. Les championnats actuels sont des inepties provoquant des décalages de niveaux trop importants ou des déplacements trop importants. D’autres formules sont mieux adaptées…de plus les clubs féminins n’ont pas été contactés et interrogés . Il n’y a pas de politique promotionnelle de rugby féminin tant nationalement qu’au niveau des comités.

Actuellement on parle beaucoup dans les médias du monde du football avec des achats de matchs, de transferts avec des commissions illégale, pensez vous que dans le monde du rugby cela est pareil ?, quel est votre point de vue ?

Tout est possible à partir du moment ou il y a des conforts personnels et de l’argent en jeu….on a bien lu sur les médias qu’il y avait en cours une histoire de billetterie à la FFR … à partir de là….

Si je posais une question directe : pour obtenir plus de jeu pendant les matchs : l’essai a 5 points et la pénalité (tir au but) 2 points, Etes vous pour ou contre et donnez votre point de vue ? Les points de bonus offensif et défensif sont ‘il une bonne idée ?

Il faut optimiser l’essai mais ne pas bouger la pénalité car les stratéges vont exploiter le fait que pour deux points on peut se permettre de casser le jeu…les bonus pourquoi pas ?

Anne Laure Fourmont, licenciée au club de rugby à Hyères sera une des 33 candidates pour obtenir la couronne de Miss France 2015, allez vous voter pour elle le 6 décembre 2015 ?

Je ne connais pas Anne Laure mais si je dois voter je le ferais à condition que la couronne soit faite par Julie Séguela la présidente-fondatrice du seul club de rugby féminin d’Ariège (Rugby Club Féminin du Pays d’Olmes , siège à Bélesta)

La Coupe du Monde de rugby de 2015, pensez vous que l’équipe de France peut la gagner ?

Je ne mettrais pas 1 centime sur l’équipe de France. Même si les derniers matches ont montrés quelques progrès on est loin d’avoir une formation de niveau développant un jeu d’exception.

Suite a la coupe du monde en France en 2007, un nombre important d’inscriptions de jeunes dans les écoles de rugby avait été constaté, qu’en est ‘il en 2014 avant la prochaine coupe du monde des effectifs des écoles de rugby dans notre région ?

Les grands évènements suscitent, toujours, des flux vers les disciplines hypers médiatisées. Encore faut-il disposer des moyens pour gérer ces arrivées massives, accueillir sur des installations suffisantes et adaptées (trop de municipalités disposent de pelouses « foot » non adaptables au rugby – la FFR devraient intervenir sur ce point là auprès des instances ministérielles) avoir un nombre suffisant d’éducateurs. Ce dernier point va devenir dans les prochaines années un des points MAJEUR…. Mais si les médiatisations sont des leviers promotionnels importants il ne faut pas en négliger d’autres. D’abord le fait que chaque village ou quartier devrait avoir un ou des référents rugby ou « point rugby »….ensuite que ces derniers aidés par les institutionnels de rugby travaillent à structurer une école de rugby ou une antenne rugby (dans ce cas liée à un club) enfin que chaque école ou communautés de communes exploitent l’opportunité de la réforme des rythmes scolaires (http://www.ffr.fr/index.php/ffr/dtn/developpement/ars.) pour mettre en place des initiateurs ou éducateurs « rugby » sur les espaces temps générés par cette dernière….mettre en place des actions et se donner les moyens pour formater des championnats scolaires des établissements secondaires …..en clair le rugby ne devrait pas attendre les Coupes du monde et être en mouvement tout le temps…..sur ces thèmes.

A votre avis, la crise économique touche t’elle le monde du rugby ?

La crise économique va toucher de plus en plus et touche le monde du rugby peut être plus que toutes autres disciplines…... l’Ovalie traditionnelle est majorité sur des zones sinistrées économiquement (de plus 80% des clubs sont sur des bourgs ou petites villes et villages). Les villages et entités se vident, ne peuvent plus retenir de jeunes, moins de gamins, clubs en manque d’effectif….une spirale négative.

Les pertes d’emplois liés aux délocalisations des industries, le départ des jeunes vers les centres économiques , les métropoles….la baisse des bénévoles, le manque de disponibilités des gens, les lourdeurs des gestions des clubs….en ville d’autres paramètres s’ajoutent comme le manque d’installations et la disparition des notions de quartier ….

Avez quelque chose a rajouter pour les internautes de rugby-Midi-Pyrénées ?

Le rugby est l’affaire des « petits » clubs même si celui professionnel en constitue, aujourd’hui, la vitrine et le moteur. Actuellement on constate que rien ne va vers le rugby amateur . Les comités sont formatés et les requêtes des clubs ne remontent jamais . En fréquentant les stades et en écoutant les clubs on ressent, fortement , ce malaise.

Les vrais-faux comités ….une découpe électorale…

Le plus important exemple est la découpe des Comités régionaux. Elle est formatée pour tenir la FFR au détriment des fonctionnements du rugby amateur.

Comme un décret allait obliger les entités se revendiquant « régionales » de se calquer sur leur région administratives respectives on a changé le nom en comités « territoriaux ».

Ainsi le Roussillon est devenu Pays Catalan et n’est calqué que sur le seul département des Pyrénées Orientales et se lit « Pays Catalan » (alors que les Fenouillèdes est oc, clin d’œil régionaliste). Disposant de moins de 20 clubs (régionaux) il triple les catégories par poule (honneur, promotion d’honneur et série 1) puis (série2, 3 et 4). Saint Pierre et Miquelon fait partie de ce comité….comprenne qui pourra.

Idem pour le Béarn qui comprend les clubs Basques de la Soule séparés par l’ancienne ligne de démarquation de 1940 de celui de Cote Basque / Landes.

Au niveau des compétitions jeunes ces comités sont pour l’un rattaché au Languedoc et les deux autres entr’eux…..manques d’équipes…..mais pas en séniors pour pas se regrouper totalement…. Peut être pour maintenir l’équilibre électoral actuel qui les laisse en place quasi automatiquement et leur garanti de fait un représentant plus local.

Des compétitions faussées…des titres volés.

De fait on peut se laisser glisser pour disputer le niveau au dessous voire les mêmes permettent aux ex-f3 descendant de faire la promotion d’honneur et à ceux d’honneur la série 1….un 3 du Béarn ou du Roussillon jouera, donc, en championnat de France contre un 25 des Pyrénées ou un 35 parisien, le 5 pour la série 1 se verra proposer des 46 et 56 ième des comités pré-cités.

Faussant les phases finales nationales. On connait quelques exemples ou des espoirs à 13 étaient intégrés en phases finales, d’autres exemples de clubs qui une saison faisaient les éliminatoires en série 1 et la suivante en série 2…des clubs champions de France de la même catégories tous les deux ans….etc…

Des particularismes….

Outre cela on remarque que le Comité Midi-Pyrénées est tronqué d’un certain nombre de clubs du canton Nord du Lot. Ces derniers sont en Limousin y compris celui de Martin Malvy, président de la région.

Jusqu'à l’an dernier Capdenac-gare dans l’Aveyron était en Limousin et en canton nord du lot….qui lui était Midi Pyr.

Des solutions existent pour gommer tous ces particularismes.

- Soit calquer les comités sur leur région administrative respective

- Soit constituer de nouvelles entités basées sur le géographique

Ainsi le Roussillon-Pays Catalan serait rattaché au Languedoc et le Béarn à la Cote-Basque/Landes si 48 clubs* et si non les deux aux Gers et Hautes Pyrénées pour un comité dit du Sud Ouest….le Périgord Agenais à la Côte d’Argent…..

· Il y à 6 séries (honneur, promotion d’honneur, séries 1, 2, 3 et 4) et si minima 1 poule de 8 clubs par séries x 6 = 48

Au niveau régional ces dérégulations de niveau se concrétisent par le fait que si un club parisien ou pyrénéen n’a pas 3 niveaux de plus que la série qu’il représente en championnat de France il n’a aucune chance de remporter un titre.

Les représentants parisiens et pyrénéens pourtant premiers touchés par ces distorsions n’interviennent pas ou ne sont pas écoutés en ce sens à la FFR ….

Les formules en Midi Pyrénées

En ce qui concerne le championnat pyrénéen (ou midi pyrénéen) on entend, ces derniers, temps des « bruits » sur les formules éventuelles des compétitions domestiques.

La formule actuelle en « honneur » est diversement controversées. La préférence irait vers 2 poules de 10 de l’honneur à la série 3….le prorata en série 4 qui disposerait d’une compétition plus attractive. Elle permettrait d’élitiser la compétition, augmenterait la lisibilité des championnats et gommerait « un peu » les écarts inter-comités actuels décrits ci-dessus. De plus avec la possible intégration de la totalité des clubs du canton Nord du Lot actuellement en Limousin elle permettrait une répartition plus ligth…ou l’alternative de revenir à 24 clubs/honneur …pour une répartition de niveaux moins brutale…

La structuration géographique

Si le championnat est une chose la structuration du rugby en est une autre.

Le rugby à travers un certain attentisme et aussi manque de finance (on n’a qu’a financer le projet ci-dessous avec la pub sur les maillots des sélections nationales) néglige la prospective et le soutien. ….alors que cela devrait être un des axes prioritaires.

Les bassins de population emmergeants sans clubs de rugby, les zones « desert rugby »(nord aveyron) les nouveaux quartiers urbains se devraient comme à Bournazel, Segala et Montbeton d’avoir des unités éducatives voire dans un premier temps un référant « rugby » local servant d’ancrage structurant….soutenu par une commission « pionnière » il travaillerait à mettre en place une antenne ovalienne, une ecole de rugby demain un club ….sénior.

En ville et à Toulouse cette commission pourrait mettre en contact le corpo de Latécoère , celui d’Orange , l’entité ASEAT, l’école d’ingénieur proche et le TCMS pour une synergie permettant de relancer le rugby sénior et soutenir les féminines actuelles (tcms) …..sur un secteur ou il y a sur un rayon de 500 m plus de 10 stades et qui est la zone de la Maison du Rugby.

Dans l’est toulousain Labége sans club de rugby ….à une zone de 2000 entreprises…..

Une autre commission dite « pompier » serait activée dès qu’un club serait en difficulté. Examen du local, étude et solution afin d’éviter de laisser seuls des dirigeants souvent désespérés ou des situations ou la solution peut etre à porté de main.

Il y a plus de clubs en Pays d’Olmes (Ariège) à 10 000 ha que sur Millau, Cahors, Albi, Rodez et même Montauban et Castres même si ces derniers ont des entités (RCm et Aviron ) et en Midi Pyrénées des zones a exploiter comme les emmergeants des couronnes de villes, certains secteurs ruraux etc….regroupements , clubs cantonaux….des possibilités existent …le foot le fait.

Enfin à Toulouse et même Colomiers on peut s’étonner que les structures éducatives des pros ne soient pas supérieures ……pas d’animation dans les quartiers, pas de parrainage d’écoles de rugby, idem sur le scolaire, le péri scolaire….Quand on regarde ce que font les Néo-Zélandais on mesure les différences et surtout le chemin à parcourir.

On peut s’étonner, également, que les pros ne participent pas plus activement à l’animation rugbystique régionale et s’entrainant à tour de rôle avec des clubs amateurs (leur mettre en pépinières les éducateurs qu’ils ont en trop et ils en ont), fassent des matches amicaux chez les amateurs , fassent évoluer leurs espoirs et juniors, voire cadets sur des stade de lieux sans rugby…

On n’oubliera pas les sports études, les classes rugby, les classes parrainnées…… comme le font les nz.

Autre …L’emploi. Trouver du travail à un joueur c’est bien mais pas si dans le club un éducateur ou un(e) dirigeant est au chômage….Les emplois générés par les partenaires de tous les clubs devraient profiter au monde du rugby et surtout ceux des clubs pros puisque ces derniers ne les exploitent pas. Dans la conjoncture actuelle le monde du rugby doit se serrer les coudes.

Enfin et pour finir je reste persuadé que si les élections nationales comme régionale proposaient plusieurs listes le débat en serait plus permanent et générerait une dynamique certaine.

Pour finir , je voudrais dire que l’internet à ouvert des espaces de discussions , des possibilités de consulter et connaitre des approches nouvelles …en plus de Facebook.

http://www.rugby-amateur.com/7342-apropos.php

Le rugby amateur a laissé le pouvoir aux représentants des pros …. C’est dommage.

Quelques symboliques futures ….. la rentrée des joueurs, de face, au Nou Camp de Barcelone, le premier ballon entre les poteaux puis plus localement les matches de l’Andorre sur le terrain de Luzenac quand neige ou indisponibilités en Principauté.

Encadré : quand le monde amateur essaye de copier les fonctionnements des professionnels

L’ovalie a changée obligée d’abord par la concurrence ensuite par l’informatique enfin par des fonctionnements de plus en plus lourd.

Un club ne se gère plus avec un cahier « recette-dépense » et un repas en début et fin de saison assorti d’un loto.

Pour reprendre point par point, les dépenses ont augmentées du fait de la multiplication des formations du club, des niveaux et du coût de la vie, d’un fonctionnement démultiplié. Les recettes sont de plus en plus dures à obtenir car la crise aidant …sans que la concurrence diminue, bien au contraire, sachant que les partenariats traditionnels se sont étiolés ou disparus surtout dans certaines zones sinistrées économiquement. Aujourd’hui même le club de série 4 dispose d’un « chargé de partenariat » qui va tourner sur le secteur en plus des réseaux et des amis locaux du rugby. Il va démarcher et propose de l’image et de la lisibilité. Calendrier annuel, plaquette ( + informatisée) , panneautique, pub sur maillots et textiles, newsletter papier et informatisée pdf et lien site) avec pub, offres et demandes des membres du club , des partenaires etc…..je solde dans mon magasin…je recherche une voiture….un emploi….car le must est d’envoyer par mail le lien sur le site internet ou le fichier pdf aux joueurs, aux dirigeans, aux parents des gamins, aux partenaires à tous les commerçants locaux, aux politiques et entreprises dans un rayon calculé porteur, à tous les clubs… etc…ses fichiers et expositions sont précieux et constituent un outil majeur pour les clubs, longs à constituer. A cela il convient de mettre en place des soirées partenaires et d’inviter ces derniers aux repas d’avant matches, exposer leurs produits, les promotionner au micro des stades. Le site internet et la page Facebook du club jouent un rôle important mais peut être dépréciées quand ont les confond avec une animation personnelle comme on en voit souvent. Il faut savoir que ces supports virtuels sont lus par les petits et les grands, qu’ils doivent être actualisés régulièrement, neutres et représentatifs du club… tout cela demande un savoir faire, du temps, des compétences techniques et journalistiques …un état d’esprit et rugby bien sur. A cela le relationnel permanent sur le plan local…. Après l’on peut monter en gamme. Club de partenaires, lotos annuels, présence du club aux manifestations municipales, bals annuels, cars et assos de supporters, boutique du club…restaurant du club….barbe-cul d’été avec les partenaires…..présence sur leurs établissements, presse et photos…..Pour un organigramme qu’il faut structurer désormais avec des spécialistes. ….de la communication.

Merci à Gérard Miguel pour cette interview

Pascal Mazet (réalisateur et webmaster et du site internet : www.rugby-midipyrenees.fr)

 

---------------

Les dernières Interview:

1:Jerome ACCORSI  2:Anne Laure FOURMONT

3:Rugby Club Launaguet

 

   
   
    Copyright © 2014 - www.rugby-midipyrenees.fr - Tous droits réservés Pascal MAZET    

Locations of visitors to this page